Réseau radio privé

Réseau PMR

Les réseaux PMR (Private Mobile Radio ) sont des réseaux de radiocommunication sécurisés, essentiellement axés sur des services de phonie ,de messagerie et de données « bas débit », qui ont la particularité d’avoir été conçus et déployé en réponse aux besoins spécifiques d’un utilisateur.

Ces réseaux aussi appelé réseaux privés ont été étudiés pour garantir une couverture radioélectrique spécifique propre à un territoire. De plus ils ont été étudié afin d’écouler le trafic voix et données propre à un utilisateur

Ces réseaux PMR adressent des organisations qui ont des besoins forts en matière de sécurité, de résilience et de permanence de service. Les exigences de ces organisations ne peuvent être satisfaites par des réseaux commerciaux opérés dont la couverture répond à d’autres priorités trafic et qui démontrent régulièrement leur fragilité en situation de crise avec un encombrement important des ressources.

En cas de crise majeure affectant les moyens de communication radio de type « opérés », les réseaux PMR sont ceux qui doivent rester opérationnel pour organiser les secours et assurer un service minimal de communication. Priorité est donnée à la robustesse du système et c’est la raison pour laquelle ces réseaux PMR sont basés sur des techniques éprouvées.

 

Réseau privé, réseau mutualisé

Un  réseau PMR appartient généralement à son utilisateur qui en finance le déploiement et qui en assure l’exploitation. Le réseau est adapté à ses besoins en termes de capacité de trafic, de couverture et de services. Il fonctionne dans des bandes de fréquences qui lui sont propres, attribuées sous licence renouvelable par l’ARCEP. Un réseau PMR représentant un investissement quelque fois significatif, il arrive qu’un même réseau soit partagé par plusieurs utilisateurs, dans des scénarios de mutualisation. Dans cette configuration, une infrastructure radio unique et mutualisée sera ainsi déployée avec des coûts d’investissements et de maintenance partagés par les diverses entités utilisatrices. Chaque organisation ou service rattaché gèrera sa flotte de terminaux de manière totalement autonome. Chaque entité pourra également de façon totalement indépendante créer ses groupes de travail, ses profils d’utilisateurs, autoriser ses accès téléphoniques. Des applications spécifiques telles que la géolocalisation ou des dispositifs de protection PTI seront disponibles. Le réseau pourra également accepter d’autres utilisateurs rattachés à d’autres entités. SYSOCO a déployé de nombreux réseaux entrant dans ce schéma organisationnel.

 

Les besoins fondamentaux auxquels répond un réseau de radiocommunication privé

La motivation des utilisateurs est la sécurité et la permanence de service. En cas de défaillance partielle ou totale du réseau, il est indispensable qu’un service minimal soit assuré. La confidentialité est une motivation importante, Il est impératif que les communications ne puissent être écoutées par des tiers non autorisés. De même, un usager non autorisé ne doit pas pouvoir s’introduire sur le réseau. La communication de groupe, couramment nommée talk group, est une fonctionnalité fondamentale et indispensable des réseaux PMR. Elle concerne un ensemble d’individus engagés sur une même mission tactique, ou rattachés à un même service. Ces communications s’établissent quasi instantanément par une manœuvre simple, sur le modèle du canal ouvert. le canal ouvert est une forme très simple de communication qui définit un canal radio sur lequel tout le monde peut parler et s’entendre. En fait, le modèle de la communication de groupe met en en œuvre.

 

Les principales qualités d’un réseau de radiocommunication privé

  • Haut niveau de sécurité : confidentialité, permanence de service.
  • Bonne qualité de la phonie : les communications doivent être parfaitement audibles.
  • Bandes de fréquences réservées (et sous licence)
  • Optimisation des coûts
  • Résistance aux brouillages
  • Bonne pénétration dans les bâtiments (couverture indoor)
  • Services voix et données intégrés sur le même équipement (terminal et infrastructure)
  • Modularité – Extensibilité
Partagez ce contenu