Gestion infrastructures - SYSOCO

Gestion infrastructures

Réseaux autoroutiers

L’autoroute a beau être cinq fois plus sûre que la route, le devoir absolu des sociétés exploitantes de ces ouvrages est de tout mettre en œuvre pour améliorer ce résultat et faire de leur réseau un espace de sécurité pour les utilisateurs comme pour les collaborateurs qui interviennent sur le terrain.

Réduire les risques d’accident implique la mise en œuvre de composantes multiples :

  • celles qui dépendent directement du concessionnaire : la qualité des équipements et leur entretien, l’efficacité de la signalisation, les moyens de communication,
  • celles qui relèvent du comportement des conducteurs : le respect du Code de la route… et des autres conducteurs,
  • celles qu’on ne peut maîtriser – intempéries… – mais qui peuvent faire l’objet de dispositifs de prévention et de gestion.

Les moyens de communication mis en œuvre notamment pour les liaisons radio entre les PC de Régulation du réseau et les patrouilleurs constituent  un des éléments fondamentaux dans cette organisation.
Des systèmes de géolocalisation s’appuyant sur des infrastructures numériques permettent de connaître en temps réel la position des mobiles. Des liaisons de qualité permettent l’organisation des opérations de secours dans les conditions optimales de sécurité et d’efficacité.

 

Enceintes sportives

En France, l’organisateur d’un spectacle sportif est responsable de la sécurité des personnes dans l’enceinte de la manifestation et doit également surveiller ses accès.

Dans le cas du football par exemple, les clubs sont donc responsables des rencontres qui se déroulent dans le stade qu’ils occupent et l’embauche de stadiers correspond ainsi à une obligation légale.

Ce type de responsabilité et ces obligations de mise en place de moyens adaptés sont  également présentés dans toutes autres disciplines sportives et dans les sites qui hébergent ces compétitions.

La mise à disposition de moyens radios performants présente un caractère stratégique dans l’exécution de ces missions de sécurité.

 

Bâtiments et parkings

Les gestionnaires d’ouvrages tels que bâtiment de grande taille ou IGH, gestionnaires de parking, sites hospitaliers ou musées sont assujettis à des contraintes fortes en matière de sécurité.
Les équipes de maintenance qui assurent la gestion des installations techniques, les équipes assurant le gardiennage, les pompiers résidant quelques fois sur les sites peuvent être joints à tout moment grâce aux portatifs radios qui les équipent.

Des interfaces spécifiques intégrées au système radio numérique permettent de renvoyer les alarmes en provenance d’une GTC vers le réseau de communication mobile. Suivant les programmes de permanence et d’astreinte ou les grilles de compétences du personnel, les  alarmes sont adressées sous formes de messages de type SDS et vers les  terminaux radios des agents concernés par l’alarme.

 

Etablissements recevant du Public. Contexte réglementaire, le décret n°2006-165 du 10 février 2006

Le décret N°2006-165 du 10 février 2006 impose la retransmission des communications radios des réseaux de sécurité publique à l’intérieur des ERP (Etablissements Recevant du Public).

Cette réglementation concerne les services de secours en opération notamment dans les ouvrages routiers, ferroviaires ou fluviaux. Suite à de graves accidents en tunnels survenus ces dernières années, les installations de tous les ouvrages d’importance en France doivent être rénovées pour tenir compte des problématiques de sécurité. Dans cette perspective, les équipements de radio communication devront être mis à niveau pour éviter une rupture dans la chaîne de secours.

La législation a ainsi été étendue à d’autres sites et prévoit que les exploitants de certaines catégories d’établissements recevant du public garantissent aux services de secours la disposition d’une capacité suffisante de communication radioélectrique à l’intérieur de leurs établissements.

Dans cette perspective, des travaux destinés à assurer la propagation INDOOR des réseaux radios de sécurité, sont devenus obligatoires. Les gestionnaires des ouvrages doivent ainsi permettre aux services publics qui concourent aux missions de sécurité civile, d’assurer la continuité de leurs communications radioélectriques avec les moyens propres à ces services.

Partagez ce contenu